Les bonnes pratiques du ski : la position sur les skis

Lorsque vous skiez, rappelez-vous toujours cette règle d’or : conserver une bonne position ! C’est l’une des choses les plus importantes à garder en tête lorsque l’on profite des pistes enneigées. La vitesse, la direction et les caractéristiques de la neige changent en permanence lorsque l’on skie.

C’est pourquoi, avoir une bonne position est capital pour adapter sa conduite aux conditions du moment, à la fois rapidement et en toute sécurité. Même les professionnels ne cessent jamais de travailler à améliorer leur posture, avec pour objectif de battre leur record de vitesse.

Vous voulez skier comme un pro ? Alors poursuivez la lecture car dans cet article, les experts de CheckYeti vous expliquent comment faire les choses correctement, ce que vous devez garder en tête en particulier, et comment éviter les erreurs les plus communes.

Le ski alpin ou la position idéale

Un skieur fait la démonstration d’une bonne posture en ski alpin.
Une posture correcte contribue à une expérience positive et agréable sur les skis

Une posture correcte garantit la liberté de mouvement et la flexibilité nécessaires à l’exécution de beaux virages souples. En effet, elle vous permet d’adapter votre conduite au terrain et aux conditions dans toutes les situations et de modifier facilement la position de votre corps, par exemple en cas de changement de direction ou de vitesse. Cette position correspond tout simplement à la technique du ski alpin.

Les règles de base du ski alpin

    • Les skis sont parallèles et dans l’alignement des hanches
    • Les chevilles, les genoux et les hanches sont fléchis à l’identique.
    • Le poids du corps repose sur le ski aval
    • Les hanches et les genoux poussent vers l’intérieur du virage
    • Le haut du corps est légèrement incliné vers l’aval
    • Les bras sont également fléchis et sont souples, près du corps.
    • Le corps est contracté, afin de réagir rapidement aux nouvelles situations. Attention cependant à ne pas confondre contraction et rigidité. La position doit être agréable et facile à tenir.

Le conseil de CheckYeti : Pour vous aider à visualiser la posture idéale, vous pouvez imaginer 4 axes reliant respectivement les chevilles entre elles, les genoux, les hanches et les épaules. Ces axes doivent être parallèles les uns par rapport aux autres.

Adopter la bonne position pour le carving

Un skieur effectue un virage carving avec la bonne position.
Le carving requiert une position plus inclinée lors d’un virage

Le carving allie les frissons de la descente à toute vitesse et la satisfaction d’effectuer de beaux virages réguliers. Et grâce à une bonne technique, on se fait plaisir sur les pistes en toute sécurité.

La différence avec les virages parallèles classiques est que le carving demande une inclinaison du corps plus importante. De plus, au lieu de déraper, les skis portent le skieur à travers la piste, comme sur des rails. Pour cela, il est très important d’ancrer profondément les carres - c’est-à-dire les tranches - des skis dans la neige et de s’appuyer fortement sur le ski aval. Les traces que vous laissez derrière vous vous diront si vous avez bien « découpé » la neige - « to carve » signifie découper en anglais - ou simplement dérapé. Tandis que vos genoux et vos hanches poussent vers l’intérieur du virage, vous devez compenser ce mouvement avec le haut de votre corps afin de conserver votre équilibre.

Nets et précis : les virages courts

Sur les pistes étroites ou très fréquentées, savoir faire des virages courts est un gros avantage. Les virages courts ont un rayon réduit et s’enchaînent à une fréquence plus élevée. En raison de ce rythme rapide, il est important que les jambes, en particulier les chevilles et les genoux, initient le mouvement alors que la position du tronc reste la même. Cela signifie que pendant que les jambes sont mobiles et effectuent les virages, le haut du corps reste stable et orienté en permanence vers la vallée. Lors de la réalisation de ce type de virage, la rapidité est très importante : le skieur doit quitter la ligne de pente le plus vite possible pour « planter » ses carres dans la neige.

Si vous voulez en savoir plus sur les virages courts, vous trouverez dans l’article suivant des exercices pour les skieurs avancés et notamment des conseils pour réaliser de parfaits virages courts.

Éviter les erreurs les plus communes

Dans cette partie, l’équipe de CheckYeti vous explique les erreurs les plus communes chez les skieurs, et comment les éviter.

Position des jambes

Un moniteur de ski montre à son élève comment positionner ses jambes.
Avec une bonne position des jambes, la moitié de la montagne est gravie

En ski, une bonne position des membres inférieurs est essentielle. Les articulations des chevilles, des genoux et des hanches sont particulièrement importantes, car ce sont elles qui permettent d’amortir les irrégularités de la piste et aident le skieur à garder son l’équilibre. C’est pourquoi l’erreur qui peut être commise à ce niveau est d’être trop rigide et donc d’empêcher les jambes de faire leur travail. Au contraire, maintenir les chevilles, les jambes et les hanches fléchies et souples permet de réagir instantanément aux irrégularités de la piste.

Les jambes doivent toujours être dans l’alignement des hanches et les skis maintenus parallèles entre eux. Avec des skis trop proches l’un de l’autre, il est plus compliqué de conserver son équilibre. S’ils sont trop éloignés, ils sont plus difficiles à manœuvrer.

De nombreux skieurs commettent l’erreur de rester trop à plat dans les virages. Or, il est important de rester sur les carres afin de pouvoir diriger ses skis efficacement. Pour vous familiariser avec les sensations de la prise de carre, il existe un exercice simple. Placez-vous sur un bord de la piste et enfoncez la tranche de vos skis dans la neige. Ensuite, relâchez légèrement la pression jusqu’à ce que vous commenciez à glisser dans la pente. Après quelques secondes, plantez à nouveau les carres dans la neige jusqu’à vous arrêter. Répétez de chaque côté jusqu’à ce que vous maîtrisiez la prise de carre.

Tronc et tête

Un moniteur particulier montre la bonne posture à son élève.
Le tronc et la tête doivent être tournés en permanence vers la vallée

Une position correcte du tronc est aussi importante que celle des membres inférieurs. Bien entendu, ici aussi, il y a certaines erreurs à éviter. Par exemple trop pencher le tronc et la tête vers l’intérieur du virage. La pression exercée sur le ski extérieur est alors insuffisante et le skieur perd le contrôle. Par ailleurs, n’essayez pas de déclencher un virage avec le haut du corps, mais initiez le mouvement avec vos jambes. La conséquence de ces deux erreurs est la même : le poids est transféré vers le ski intérieur ce qui rend le contrôle des skis impossible pendant le virage.

Idéalement, le tronc est stable, et, tout comme la tête, il est dirigé vers le bas de la pente. Par ailleurs, il doit se trouver au-dessus du ski aval afin de compenser la pression des genoux et des hanches vers l’intérieur du virage.

Pour travailler cette position, rassemblez vos bâtons de ski et tenez-les devant vous, parallèles à la piste lorsque vous skiez. Cela va créer une contraction du tronc. Il est important que les bras soient stables et que l’ensemble du tronc soit tourné vers la vallée. Cette contraction est également nécessaire pour éviter la rotation du tronc. Il est possible de travailler cet aspect en posant les mains sur les hanches et en initiant le mouvement de virage avec les jambes.

N’oubliez pas non plus la position des bras. Parfois les skieurs se concentrent uniquement sur le bras qui effectue le planter de bâton et négligent l’autre. Or, les deux bras doivent être placés légèrement en avant du corps, et les bâtons maintenus dans une bonne position. C’est-à-dire qu’ils ne doivent ni pointer vers l’avant, ni bouger de façon désordonnée, ni être complètement collés contre les hanches. Au contraire, ils doivent être maintenus souplement sur les côtés, la pointe dirigée vers l’arrière.

Transfert de poids

Deux skieurs travaillent le transfert de poids.
Un transfert de poids correctement effectué permet une glisse souple

Si le transfert de poids est mal effectué, il est impossible de se diriger de façon précise. Une erreur que l’on voit fréquemment sur les pistes est commise par les skieurs qui sont trop penchés vers l’arrière. Cela peut être provoqué par un manque d’assurance ou par la peur de la piste en particulier ou de la vitesse en général. En étant positionné comme cela, il n’est pas possible d’exercer une pression suffisante sur le ski extérieur, et le skieur perd donc le contrôle de ses skis.

Vous êtes sur les talons en permanence, ou vos cuisses vous brûlent ? C’est un signe de mauvaise position. Pour éviter cette erreur, penchez-vous vers l’avant et appuyez vos tibias contre vos chaussures de ski. Vous verrez que la prise de carre en sera facilitée. Vous ne serez peut-être pas à l’aise au départ, mais c’est capital pour une descente toute en souplesse. Pour contrer la tendance à se tenir en arrière, il existe un exercice simple : il suffit de croiser les bras sur la poitrine ou de tenir ses bâtons devant soi. Le corps sera naturellement contraint de se pencher vers l’avant.

 

Marie-Liesse de CheckYeti

La première neige a ce pouvoir magique de réveiller la petite fille qui est en moi, et à peine commence-t-elle à tomber que je ne pense plus qu’à une chose : chausser les skis ou le snowboard pour dévaler les pentes enneigées.