Top 5 des choses à faire à Val d’Isère

Val d’Isère accueille du 14 au 22 décembre prochains la 64ème édition du Critérium de la Première Neige. La station est l’un des berceaux du ski en France en même temps qu’un lieu mythique pour le ski français et international.

Si Val – comme la surnomment affectueusement les habitués –s’est forgé un tel statut c’est grâce à des personnalités telles qu’Émile Allais, Jean-Claude Killy, les soeurs Goitschel mais aussi au travers d’événements mondiaux que sont les Jeux Olympiques d’Albertville ou les Championnat du Monde 2009. À moins que ce ne soit le tournage des Bronzés font du ski en 1979…

À l’approche de la cuvée 2019 du Critérium de la Première Neige voici notre Top 5 des choses à faire à Val d’Isère :

Monter à Bellevarde

Le village de Val d’Isère surplombé par le Rocher de Bellevarde.
Bellevarde est accessible à tous et offre un superbe panorama sur le village de Val d’Isère © OT Val d’Isère- Andy Parant

Cette roche qui domine le village est si saisissante qu’on n’a qu’une envie en levant les yeux vers elle : s’en approcher encore plus. Que l’on soit un skieur expérimenté ou un néophyte passionné, on ne peut s’empêcher de vouloir monter tout là-haut pour toucher du doigt les sensations d’un champion de ski.

Vous pouvez vous aussi grimper jusqu’au Pic de Bellevarde pour vous élancer sur la Face olympique et franchir la Bosse à Catherine avant de (vous) glisser dans le Passage de l’Ancolie et parachever cette descente mythique avec un magnifique dérapage. Pour en profiter au maximum, n’oubliez pas de vous préparer correctement ! Vous trouverez à la fin de cet article quelques conseils et exercices pour bien aborder les pistes noires mais aussi les bosses qui peuvent se former sur les pistes.

Le conseil de CheckYeti : Pour descendre la Face de Bellevarde, les conditions idéales sont réunies en tout début d’après-midi. Entre midi et deux, vous aurez en effet une piste déjà dégelée par le soleil et pas encore bosselée par les nombreux passages.

Si vous n’avez pas encore la technique suffisante ou voulez vous chauffer avant de vous lancer sur la piste de légende, vous pouvez tout de même vous faire plaisir sur les pistes vertes, bleues et rouges avoisinantes, en direction de Tovière par exemple.

Travailler son « planter de bâton »

Un skieur travaille son planter de bâton avec un moniteur de ski.
Comme Jean-Claude Dusse, venez travailler votre « planter de bâton » sur les pistes de Val d’Isère

La variété des pistes de l’Espace Killy, que Val d’Isère partage avec Tignes, est un appel à chausser les skis, et la perspective de pouvoir un jour dévaler la célèbre Face de Bellevarde comme les plus grands skieurs une motivation pour perfectionner sa technique en ski.

De grands champions sont « nés »  à Val d’Isère, à l’image de Jean-Claude Dusse Killy, des soeurs Goitschel ou de Victor Muffat-Jeandet. Même si le commun des mortels aura des difficultés à rivaliser avec eux en termes de vitesse pure, tout le monde peut relever le défi à son niveau et se faire plaisir. Encore faut-il en avoir les moyens techniques et voici pourquoi quelques cours de ski ne feront pas de mal !

Fernand Bonnevie, le fameux moniteur de ski de Jean-Claude Dusse dans Les Bronzés font du ski – également moniteur dans la vraie vie – n’est plus de ce monde. Mais la station de Val d’Isère regorge d’écoles et de moniteurs de ski expérimentés prêts à vous aider à parfaire votre planter de bâton et votre technique en général.

Goûter à l’Ancolie

L’Ancolie est un gâteau familial à base de framboises.
Créée pour les JO d’Albertville, l’Ancolie est une spécialité incontournable de Val d’Isère © Maison Chevallot

Et on ne parle pas ici du goulet de la Face de Bellevarde, mais bien de la spécialité culinaire de Val d’Isère. Créé par le pâtissier Patrick Chevallot à l’occasion des Jeux Olympiques de 1992, ce gâteau familial est rempli de bonnes choses : pâte à financier, noisettes et framboises. Vous allez à coup sûr vous régaler, et pas seulement sur les pistes.

Le passage de l’Ancolie qui a donné son nom au gâteau fut lui-même nommé d’après une petite fleur alpine qui pousse également sur le rocher de Bellevarde. C’est pour la protéger symboliquement que le tracé du parcours olympique fait un détour par un goulet qui a donc reçu son nom.

Partager l’émotion des champions de ski

Une championne de ski traverse le public rassemblé à Val d’Isère.
La cérémonie d’ouverture du Critérium de la Première Neige permet une vraie communion entre les champions de ski et le public © OT Val d’Isère – Andy Parant

Le Critérium de la Première Neige entretient une tradition d’événement populaire dépassant sans cesse sa dimension sportive pour permettre à son public de vibrer au plus près des champions.

Ainsi la cérémonie d’ouverture, et en particulier le tirage au sort des dossards, est l’un des moments forts du Critérium. Le tirage au sort a lieu chaque veille de course, en plein cœur du village de Val d’Isère, dans l’avenue Olympique spécialement aménagée pour l’occasion.

Les plus grandes stars du ski mondial sont là, tout près, partageant l’attente avec le public. L’accès est libre et gratuit, pour un moment de communion et de fête que tout fan de ski devrait vivre au moins une fois !

Cette année, rendez-vous le 7 décembre dès 17 h 30 pour la cérémonie d’ouverture : DJ, danse, spectacle de rue sont au programme. Le tirage au sort des dossards a lieu à 18 h 30. Pour assister aux courses confortablement, l’organisation propose des formules à partir de 22 €.

Essayer le karting sur glace

Un pilote de kart sur une piste de karting enneigée.
Un tour de karting sur glace en extérieur est une expérience mémorable © OT Val d’Isère- Andy Parant

Les amateurs de glisse et de sports mécaniques trouveront leur bonheur à Val d’Isère Ice Driving sur l’une des rares pistes de karting sur glace en extérieur de France. Dérapages, contre-braquages et glissades sur la neige attendent les pilotes d’un jour… ou d’une nuit puisque le complexe est ouvert jusqu’à 21 h pendant la saison d’hiver.

 

Marie-Liesse de CheckYeti

La première neige a ce pouvoir magique de réveiller la petite fille qui est en moi, et à peine commence-t-elle à tomber que je ne pense plus qu’à une chose : chausser les skis ou le snowboard pour dévaler les pentes enneigées.